Instructions pour les enseignants d'oral (leçons algèbre et analyse)

∗ Textes officiels
Il est important de respecter les deux textes officiels :
- concours : le programme de l'Agrégation. Il est actualisé pour la session 2018. Lisez-le ou relisez-le.
- master : la fiche UE du module "algèbre et analyse à l'oral" dans la maquette.

∗ Déroulement et évaluation des leçons au concours
Rappel sur le déroulement d'une leçon :
- présentation orale du plan en 6'
- développement en 15'
- discussion avec le jury sur le plan, le développement ou tout autre question ou exercice que le jury souhaite aborder.
Barême (indicatif : ∄ barême officiel) de notation au concours :
- plan : 6 pts (dont 4 pts sur le contenu et 2 pts sur la "défense")
- développement : 6 pts
- discussion et questions : 6 pts
- aisance, prise de risque, impression générale : 2 pts

∗ Evolutions récentes
Pour contrer une tendance à la standardisation des présentations, le jury souhaite que les présentations de plans s'écartent d'une présentation trop "lue" et trop proche du plan papier. Il préconise de passer un temps non négligeable à présenter le contexte et les éléments périphériques : contexte du thème de la leçon dans le programme du concours, dans les mathématiques en général, dans l'histoire ; explication des choix faits et mention d'autres possibilités ou omissions volontaires ; mise en relief de l'importance de certains résultats, etc. Ce temps peut être de 1 à 2 minutes, ce qui peut paraître long (mais c'est véritablement la volonté du jury).
Sur le développement et les questions, pas d'évolution récente.

∗ Contenu concret des séances de leçon dans la préparation
Les séances durent 1h20+ε. Il est très important de se tenir au timing du concours pour le plan et le développement, car c'est la seule manière pour que les étudiants s'y habituent. Ensuite on dispose de plus de temps (+30 min) qu'au concours pour questions, exercices, commentaires, évocation de plans alternatifs, etc.
L'affluence en leçon décroit en général assez vite après Noël, parfois même avant. Une cause à cela est que les étudiants qui sont dans l'assistance ont du mal à être actifs (les différences de niveau entre étudiant-e-s expliquent parfois un peu d'autocensure mais sont loin d'être la cause principale).

Pour tenter de remédier à ce problème je suggère :
- de toujours parler de manière à être audible de tout le monde, et d'éviter le dialogue confidentiel avec les étudiants qui présentent la leçon. Tout ce qui se dit en leçon s'adresse à tou-te-s et l'enseignant-e doit en être garant-e.
- de promouvoir auprès des étudiants le slogan "chaque veille de leçon, je consacre 15 minutes au thème de la leçon".
- d'insister pour que les étudiants aient une attitude active en leçon : en posant des questions (éventuellement préparées la veille) tout comme le fait le jury, en demandant plus d'explications (typiquement dans la dernière demi-heure, excédentaire par rapport à l'horaire du concours), etc.

∗ Saisie des notes
Chaque leçon doit être notée, avec des notes éventuellement distinctes pour les deux étudiants du binôme. Ces notes comptent pour le master dont l'obtention est nécessaire aux étudiants pour être admissible aux oraux ; il est donc demandé d'éviter les notes trop mauvaises (en pratique les notes sont rarement en-dessous de, disons, 8). C'est Marie-Annick qui récoltera les notes. Merci de les lui envoyer (assorties d'un éventuel commentaire) le plus tôt possible en sortie de leçon pour simplifier son travail -- et éviter d'oublier la note que vous vouliez mettre, un grand classique !

∗ Mémoire
Les étudiant-e-s doivent rédiger un mémoire en Latex (taille max ~20 pages) reprenant le contenu d'une leçon qu'ils ont présentée en séance. Ce mémoire est lu, corrigé et évalué par l'enseignant qui a encadré la leçon. La note compte pour le master.
Nous préparons 75 leçons et 52 mémoires (un par étudiant du master) doivent être écrits donc vous pouvez vous attendre en moyenne à être sollicités pour 0,7 mémoire par leçon que vous aurez encadrée.